Téléchargez gratuitement les 5 étapes de la préparation d'un voyage réussi

Recevez dès maintenant par e-Mail les 5 étapes de la préparation d'un voyage réussi. Ce sont des questions primordiales que je me pose à chaque fois que je prépare mes voyages ! Répondre à ces questions vous évitera bien des tracas par la suite !


Téléchargez gratuitement les 5 étapes de la préparation d'un voyage réussi Téléchargez le PDF

Vous êtes ici

Les randonnées à Madère

randonnée madère

 

Randonner à Madère (et partout ailleurs) et un bon moyen de découvrir l’île sous différents angles mais toujours au plus proche de la nature. L’effort est toujours récompensé par un point de vue magnifique et la nature offre un spectacle permanent que l’on ne peut bien apprécier qu’en s’y immergent complètement.

Nous avions de grands projets de rando mais le temps n’a pas toujours été clément et nous avons dû renoncer par exemple à l’ascension du Pico Ruivo ou du Pico do Arieiro. Nous avons également pris la décision de rebrousser chemin au cours de la randonnée parcourant la levada du Caldeirão Verde. Mais ce sont les aléas du voyage et mieux vaut être prudent plutôt que risquer des accidents inutiles. Qu’à cela ne tienne, Madère, nous reviendrons te voir !

 

3 randonnées fabuleuses à faire à Madère

 

Randonnée de la levada das 25 fontes (levada des 25 fontaines)

 

Pour commencer, qu’est-ce qu’une levada ? Il s’agit d’un canal d’irrigation et il y en a beaucoup à Madère. La construction de celui-ci a débuté en 1835 et les eaux ont commencé à circuler le 16 septembre 1855. S’écoulant du nord vers le sud, ces eaux servent à l’utilisation agricole.

Après cet instant culturel, entrons dans le vif du sujet ! Cette randonnée n’est pas très difficile mais il faut savoir qu’il s’agit d’un aller-retour : tout ce qu’on descend à l’aller, on le remonte au retour ! Il y a donc un peu de dénivelé. Comptez environ 3 heures A/R voire 4 heures le temps d’admirer le paysage et de prendre des photos.

 

 

Le départ de la randonnée commence véritablement 2 kilomètres après le parking. On ne peut pas se rapprocher plus malheureusement mais ceux qui ne veulent pas marcher jusqu’au point de départ peuvent profiter d’un trajet en navette moyennant quelques euros (on ne la pas utilisé mais ça peut être intéressant pour le retour, en montée). Passé ces 2 kilomètres de route goudronnée, on arrive au refuge de Rabaçal. A partir de là, la descente est vraiment chouette, faisant passer le randonneur dans un environnement enchanteur :

 

 

Après cette descente, nous longeons la fameuse levada. Là le chemin se fait par endroit plus étroit, à tel point qu’on ne peut passer à 2 randonneurs. L’un doit laisser passer l’autre avant de continuer sa route et cela peut s’avérer fastidieux en période de pointe. Cette randonnée est donc peut-être à privilégier hors saison et/ou tôt le matin. Nous l’avons faite au mois d’octobre et en milieu de journée c’était un peu chargé mais acceptable.

 

 

Cela n’a rien enlevé au plaisir de longer cette levada au son de l’eau qui s’y écoulait doucement :

eau

eau

 

A l’arrivée de cette randonnée, on est récompensé par une belle cascade. Elle n’était que peu alimentée lors de notre venue mais lorsque le débit est important cela doit être un spectacle de toute beauté ! Cependant, le lieu est plein de charme et nous avons pris le temps de nous en imprégner au son de cette jolie cascade entourée de verdure :

 

 

Le retour s’effectue donc par le même chemin jusqu’au parking. Ce n’est que de la montée mais cela se fait sans grande difficulté. Prenez le temps d’admirer une dernière fois ce paradis vert avant de remonter dans votre voiture. On se sent tellement petit face à l’immensité de la nature !

 

 

Vereda da ponta de São Lourenço

 

Là aussi il s’agit d’une randonnée sans grande difficulté avec un peu de dénivelé (le paysage est vallonné) mais rien de méchant. Comptez environ 3 heures A/R. Une fois la voiture garée (le parking est facile à trouver), vous devrez suivre un sentier bien indiqué.

 

Ici vous serez à l’extrémité nord/est de l’île et la randonnée longe les falaises bien que l’on marche assez loin du bord. Le sentier est bien sécurisé. La végétation est basse à cet endroit et il n’y a pas d’arbre. En effet, il règne ici un climat semi-aride et la zone est exposée au vent du nord. La terre prend par endroits des couleurs orangées qui contrastent avec le bleu intense de l’océan. Cela offre un spectacle sauvage et sublime jusqu’à la pointe de São Lourenço :

 

 

Cette randonnée est vivifiante. Le vent souffle, on marche au son des vagues qui s’écrasent sur les rochers, la douceur du mois d’octobre rend tout cela agréable et on a qu’une envie, continuer de marcher pour voir ce qu’il y a de l’autre côté du vallon !

 

 

Randonnée de la levada do Caldeirão Verde (Chaudron vert)

 

Nous avons débuté cette randonnée avec un temps très menaçant. Nous avons donc marché tant que c’était possible mais avons dû rebrousser chemin malheureusement car avec la pluie qui commençait à tomber, le terrain pouvait être glissant et dangereux.

Voici cependant une présentation de cette magnifique randonnée qui traverse des paysages très verts puisque le départ se fait dans le parc forestier de Queimadas. Là aussi, il s’agit d’un aller/retour où l’on suit la levada do Caldeirão Verde. Comptez environ 5h30 aller/retour. Sans grande difficulté, vous devrez cependant vous munir d’une lampe de poche car vous devrez traverser des tunnels creusés à même la roche.

 

 

Il ne s’agit donc que d’un aperçu d’une belle randonnée que j’espère pouvoir finir un jour !

Bien d’autres magnifiques randonnées sont à faire à Madère et il y en a pour tous les niveaux. Alors chaussez-vous bien et partez à l’aventure, merveilleux souvenirs garantis !